Régie publicitaire
CAMEROUN – NGAOUNDERE: LES DANGERS DE LA CONSOMMATION DES WHISKYS EN SACHET PDF Imprimer Envoyer
Écrit par actucameroun   
Lundi, 11 Mars 2019 13:59

Les coins chauds de Ngaoundéré sont des plus en plus achalandés par des chapelets de whisky en sachet. Consommé par les adeptes des sans actions fortes, il menace la vie de plus d’un.Le fait est devenu banal dans les coins et recoins de la ville de Ngaoundéré. Les quartiers Joli Soir, Socaret, Onaref ou Burkina où on rencontre les buvettes constituent les endroits par excellence où ces sachets sont vendus et consommés par les adeptes. Moyennant 50 ou 100f, ils peuvent s’offrir un sachet de whisky en sachet pour dit-on étancher sa soif. Derrière ce désir d’étancher sa soif se cache une substance nocive à la santé du consommateur.‘’Les whiskys en sachet contiennent pour la plupart une forte dose d’alcool. Sa consommation quotidienne a des conséquences graves pour le consommateur. Le personnel médical recommande une consommation réduite d’alcool, mais les adeptes ne comprennent rien de ces conseils’’, observe Issa, habitant de Ngaoundéré.

A part la santé des consommateurs qui est hypothéquée, l’addiction au whisky en sachet participe à la réduction de la capacité de production de l’individu et la famille se trouve être la principale victime de cet acte. Les cas d’agression et de meurtre notifiés dans la ville ont parfois leur origine dans la consommation excessive de l’alcool, le whisky en sachet.

Le cas le plus récent des conséquences de la consommation de ce breuvage est l’assassinat du jeune Salissou le mercredi 06 mars 2018 autour de 18h30 au carrefour Foé, au quartier Joli Soir à Ngaoundéré.

Selon notre confrère Ombala, dans son émission Température, sur la station régionale,  Crtv Adamaoua du samedi 09 mars 2019, Salissou, la victime de Mohamadou Abdoulaye, après avoir consommé Lefort (whisky en sachet, ndlr) comme ils aiment à l’appeler, Salissou dans un état d’ébriété va arracher de force le téléphone d’un jeune homme de Tongo, lui aussi connu dans le milieu. Le téléphone est vite récupéré. Une bagarre déclenche et elle est aussitôt maîtrisée par l’entourage. L’affaire est portée à la connaissance de son meilleur Mohamadou Abdoulaye, 18 ans aussi, celui-là même qui le calme chaque fois que Salissou est en colère.

Selon le confrère, Mohamadou Abdoulaye va donc approcher son ami pour s’enquérir de la situation. Salissou sous l’effet de l’alcool et de la colère va déguéner un couteau pour poignarder son ami venu s’enquérir des faits. Le couteau est rapidement récupéré par Mohamadou Abdoulaye et d’un geste reflexe, va le planter 2 fois sur la poitrine de Salissou, 2 fois dans son dos, 2 fois dans la jambe et une fois sur le bras, au total 7 coups de poignards.

Interdit pourtant d’importation, de production et de vente au même titre que le plastique non biodégradable depuis 2014 au Cameroun, le whisky en sachet continue de faire son ravage en dépit des mises en gardes « vaines » des autorités.

Share Link: Partager l'article: Google Yahoo MyWeb Del.icio.us Digg Facebook Myspace Reddit Ma.gnolia Technorati Stumble Upon Blogmarks Ask PlugIM Mixx MSN Live
 

Ajouter une réaction


Code de sécurité
Rafraîchir

 

Journal de 20hrs

Mini journal TV du jour

Culture d'Afrique

Journal de l économie

La Tanière

Conversation

International

pub-ccc1

Vos Réactions

 


CAN 2019/ INFRASTRUCTURES : GROSSE FRAYEU

News image

Il ne fallait pas être cardiaque pour supporter les images de l’incident survenu vendredi dernier sur le chantier en construction ... Lire la suite...

Sports | Lundi, 10 Septembre 2018

L'affaire Eto'o permettra -t-elle de faire le menage à Fécafoot ?